32
4 partages, 32 points

Souple, rentable et peu taxée, l’assurance vie n’est pas populaire pour rien. Au delà d’une apparente simplicité, bien des contrats sont en fait assez complexes. Le Revenu vous aide à choisir et à gérer une assurance vie qui répondra à vos besoins, en termes de performances notamment.

Le contrat d’assurance vie est considéré à juste titre comme le couteau suisse du patrimoine. Il permet de dynamiser la rentabilité de ses placements, de se constituer progressivement un capital, de transmettre à ses proches et bien sûr de compléter efficacement ses revenus à la retraite en effectuant des retraits réguliers («rachats» dans le jargon).

C’est un placement flexible qui s’adapte aux évolutions économiques et personnelles. On pense souvent à tort que ce type de contrat ne s’envisage que pour de gros montants. Pourtant, il est possible de doser à sa guise les versements et de commencer à investir en plaçant quelques dizaines d’euros chaque mois, comme sur un PEA, un PEL ou un livret d’épargne en ligne. Ne confondez pas assurance vie avec l’assurance décès.

Un placement rentable

Il existe deux familles de contrats d’assurance vie proposées par les banques, les compagnies, les courtiers et leurs représentants . Les contrats historiques monosupports qui proposent d’investir dans le seul fonds classiques dits «en euros» et les contrats multisupports qui proposent, en plus, la souscription de divers supports financiers. L’assurance vie est en collecte nette positive, c’est-à-dire que les versements sont supérieurs aux retraits augmentés des capitaux décès. Les chiffres de la Fédération française de l’assurance l’attestent.

Le rendement des fonds en euros dépend pour une large part du rendement des emprunts d’État achetés par l’assureur pour placer votre argent. Ces dernières années, les assureurs, pour diversifier leurs investissements, ont également acheté des obligations émanant d’entreprises privées et ont, en fonction des marchés, adapté leur part d’investissement en actions.

Au sein d’une assurance vie multisupport, les gains peuvent dépasser, sur des fonds dynamiques, dans des circonstances favorables, 5 à 20% par an, mais lorsque les marchés chutent, les fonds boursiers et diversifiés peuvent perdre plus de 20%.

Une fiscalité très légère

L’assurance vie bénéficie d’un régime fiscal privilégié. Les gains sont peu taxés et, en cas de décès, les capitaux sont transmis au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) le plus souvent hors droits de succession. La fiscalité de l’assurance vie est complexe. Pour faire le plein de ses nombreux avantages, prenez le temps d’en comprendre les subtilités. Le Revenu est là pour vous y aider. Les contributions sociales sont dues

Qu'est-ce qu'une assurance vie

Deux règles d’or pour réussir

Sélectionner un contrat adapté à vos besoins

Chaque année depuis 1978, Le Revenu compare les contrats d’assurance vie monossuport et multisupport pour vous permettre de choisir un produit adapté à vos besoins, qui prélèvent peu de frais sur les contrats d’assurance vie.

Souscrivez un contrat d’assurance vie Trophée d’Or du Revenu et versez-y vos économies en fonction de l’évolution de vos moyens financiers. Pour obtenir une rémunération satisfaisante, le choix des supports d’investissement est essentiel.

Optez pour un plan d’épargne adapté à vos besoins dans un cadre fiscal privilégier. Le plus sécurisé n’est pas forcément le meilleur, notamment dans l’optique de la retraite.

Le fonds classique en euros n’est plus la réponse à toutes les problématiques patrimoniales. Souscrivez un contrat multisupport.

Assurer le suivi de votre contrat

Une fois le contrat choisi, il faut dialoguer avec votre conseiller et remplir un document où vous indiquez vos connaissances, vos objectifs et les risques que vous acceptez. Accordez une importance toute particulière à la rédaction de la clause bénéficiaire. Elle doit être bien rédigée pour que les fonds soient attribués selon vos souhaits à votre décès.

Vous pouvez confier la gestion de votre contrat d’assurance vie à un conseiller ou un courtier travaillant avec plusieurs banques et compagnies. Ce dernier, sur vos indications, décide du mode de gestion des primes en mettant à votre disposition divers types de supports allant du très sécurisé au plus risqué. Pendant toute la durée du contrat, les primes versées fructifient suivant les placements choisis.

Au sein d’une assurance vie multisupport, les gains peuvent dépasser, sur des fonds dynamiques, dans des circonstances favorables, 5 à 20% par an, mais lorsque les marchés chutent, les fonds boursiers et diversifiés peuvent perdre plus de 20%.

Pour bénéficier ou obtenir une rémunération de 3 à 4% dans le contexte actuel de taux bas vous devez accepter une solution qui offre des risques limités.

Pour éviter d’investir au plus haut en SCPI ou en Bourse, versez régulièrement et étalez dans le temps vos investissements. Etalez aussi vos rachats sur plusieurs années afin d’optimiser la fiscalité.


Tu aimes ça? Partages avec tes amis!

32
4 partages, 32 points